Sophie KLEIN remporte le Caribbean Entrepreneur Challenge (C.E.C)

13/06/2019


Sophie Klein, étudiante au Community College Sir Arthur Lewis à Sainte Lucie, a remporté le jeudi 6 juin le premier prix du Caribbean Entrepreneurship Challenge. Son projet ? Utiliser la réalité virtuelle pour transformer le monde de l’éducation…


Sophie Klein


« Nous voulons impulser une nouvelle dynamique dans le monde de l’éducation. Les plateformes de jeu sont une nouvelle façon d’apprendre. Mon projet, JOIE, fait de l’apprentissage virtuelle une réalité ! » 

C’est ainsi que Sophie KLEIN, 19 ans, présente son idée de solutions innovantes d’apprentissage. La qualité du projet, la maturité de la jeune entrepreneuse et son pitch impactant ont séduit le jury TEECA. Ce jeudi 6 juin, au Domaine de la Pagerie, celui-ci a attribué à la jeune étudiante de Sainte Lucie, le 1er prix du Caribbean Entrepreneurship Challenge : 10 000€ et un accompagnement technique, sur un an, pour lancer son projet.


Le classement :


1ere : Sophie KLEIN, 19 ans est inscrite au Sir Arthur Lewis Community College à Sainte Lucie. Elle a intitulé son projet JOIE. Il a pour ambition de transformer le monde éducatif en intégrant d’avantage la réalité virtuelle et les jeux.

2e : Kenna QUESTELLES GEORGE, 24 ans, est originaire de Saint Vincent & les Grenadines. Elle étudie au West Indies Open Campus. Son projet, Linkup, est un catalogue en ligne de 325 entreprises répertoriées dans plus de 72 catégories (menus de restaurants, événements, …)

3e : Leona MELIUS, 27 ans, est au Sir Arthur Lewis Community College à Sainte Lucie. Son projet d’entreprise, Lily’s Healthy Eats, propose la livraison de repas bios et locaux dans les écoles et sur les lieux de travail.

4e : Tehillah BANNIS, 21 ans, veut proposer des produits cosmétiques sains et de qualité pour la peau avec son projet intitulé Herbie Care. Elle est originaire de la Dominique et étudie à l’Université des West Indies – Cavehill.

5e : Miah SCOTT a 17 ans. Elle est issue de l’Université Saint George sur l’île de Grenade. Son projet, Shea Miah’s Way, est un ensemble de crèmes pour la peau ou les cheveux composées uniquement de produits naturels.


Depuis janvier, plusieurs étapes se sont succédées pour amener les jeunes à structurer leur idée de business. Ils ont, notamment, suivi des ateliers de coaching sur le pitch par exemple. C’est celui qui aura marqué Enzo PERIE, étudiant martiniquais. Interrogé à l’issue de la demi-finale, il explique : « Il faut vraiment se préparer pour donner autant d’informations en si peu de temps ! ». Parmi les autres ateliers coaching, celui sur la créativité et l’innovation aura marqué Miah SCOTT, finaliste originaire de Grenade : « Nous devions réaliser un avion en papier, explique-t-elle. On m’a dit d’être innovante et de créer quelque chose sur le coup. Le défi était super ! ». Les candidats ont également bénéficié des conseils des entreprise TEECA. Chaque finaliste a eu la possibilité de choisir des mentors. Un véritable atout pour la gagnante Sophie KLEIN qui a tenu à les remercier lors de sa victoire. « J’ai appris beaucoup de choses grâce à ce Challenge. J’ai appris de mes mentors, mais aussi de ceux des autres et des professionnels du jury ».


Organisé par la CCI Martinique, la CTM, l’Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale et Caribbean Export Development Agency, le Caribbean Entrepreneurship Challenge avait pour ambition de sensibiliser les jeunes caribéens sur les enjeux de la coopération régionale et de les inciter à mettre leurs compétences et leur énergie au service de leur territoire d’origine. Un pari réussi ! Les candidats partagent l’idée que ce concours aura été instructif et leur permis de booster leur projet respectif. Lors de la demi-finale, Kanzy JAQUELIN, originaire de la Martinique avait d’ailleurs témoigné : « Les expériences comme celles-là sont importantes, elles contribuent au développement personnel et c’est une ouverture au monde ».


Rappel des étapes

 

  • Jusqu’au 18 janvier : Les étudiants à la fibre entrepreneuriale, des pays membres de l’OECO, pouvaient télécharger leur dossier d’inscription sur le site de la CCI Martinique. Ils devaient y présenter leur idée de création d’entreprise. Celle-ci devait relever de l’un des domaines suivants : mode, agro-transformation, TIC, environnement et/ou musique.
  • Les 10 projets les plus innovants ont été retenus et annoncés fin janvier. Les jeunes sélectionnés ont ensuite élaboré un business plan de leur projet avec l’aide de mentors (des entreprises du programme TEECA). Ils ont également bénéficié d’ateliers de coaching en marketing, management, créativité et innovation et méthodologie du pitch.
  • Une seconde phase de sélection a eu lieu à Sainte Lucie le 13 et 14 mars sur la base d’un oral devant un jury caribéen. Les 5 projets les plus réalistes ont été retenus pour la finale.
  • Enfin l’ultime épreuve a eu lieu les 5 et 6 juin au Domaine de la Pagerie aux Trois Ilets. Les candidats ont pitché en anglais, devant un grand jury de professionnels caribéens.





Revivez le challenge en images !


voir album

 


 






Autres actualités