Présentation de la CCI MartiniqueCCI Martinique L'esprit gagnant - 250 ans d'esprit gagnantDéménagement CCI FormationMois de l'Europe
S'Informer

Détail de l'événement

Alain Tremblay lance la 5e promotion du MBA de Sherbrooke

La 5e promotion du MBA de Sherbrooke a été lancée vendredi matin au Pôle Consulaire de Formation de la CCI Martinique. Alain Tremblay, Directeur Adjoint du Centre Laurent Beaudoin de l’École de gestion de l’Université, a animé pour l’occasion un module intitulé « Réussir ». Une approche ludique et détendue pour se familiariser avec le programme et découvrir les clefs de réussite d’une formation exigeante.

alain tremblay


D’où vient ce partenariat entre votre université et la CCI Martinique ?

Tous les ans, environ 800 étudiants antillais viennent étudier au Québec. A une époque, beaucoup de Canadien venaient en vacance en Martinique. Notre intérêt était de créer une relation entre le Canada et les Antilles. Nous étions présents en Guadeloupe un moment. La CCI Martinique nous a ensuite proposé ce partenariat. Nous y avons vu une opportunité de poursuivre le rapprochement. Ça fait maintenant 10 ans qu’on est en Martinique.


A qui s’adresse le MBA de Sherbrooke ?

C’est un programme qui s’adresse à des gestionnaires ou à des personnes qui aspirent à ces postes. Cette année, à la demande de la CCI, une grande partie du programme sera consacrée à l’entrepreneuriat. Il y a un vif intérêt en Martinique pour la création d’entreprise. Avec les porteurs de projet, on va faire des tests de produits et de concept, on va voir les aspects de mise en place de structuration et d’étude de marché. Ça va être intéressant de leur donner une manière de faire pour favoriser la réussite et la pérennité.


Ces facteurs de réussite sont-ils les même que l’on se trouve au Canada ou en Martinique ?

Oui bien sûr ! Il y a trois facteurs de réussite. D’abord bien avoir une bonne idée. Ensuite s’assurer qu’il y a un marché, une possibilité de réussite, Enfin structurer l’entreprise de façon à répondre aux deux facteurs précédents. Le succès, c’est l’adéquation entre le produit, l’entreprise et le marché. Il faut que les bottines suivent les babines ! Et naturellement il y a la persévérance.

Le programme intègre aussi tous les aspects humains de l’entreprise : l’éthique, l’attitude du dirigeant vis-à-vis de ses employés, la mobilisation, le leadership, la gestion du changement.

Les conditions gagnantes sont universelles ! Ce qui est différent entre la Martinique et le Canada, c’est simplement la réglementation et les sources de financement.


Le programme dure presque 2 ans, qui dispense les cours et où se passent-ils ?

Notre système scolaire favorise l’expérience et la pratique. C’est différent du système français. Nos formateurs sont plus des guides, des coachs, que des enseignants. Ce sont les professeurs réguliers qui interviennent ici car les exigences du programme sont les mêmes que si on était à Montréal. Le diplômé de MBA de Martinique doit être capable de performer comme un diplômé du Canada. S’ils réussissent tous les modules, les stagiaires viennent récupérer leur diplôme à Sherbrooke.


Quelles sont les compétences développées dans ce MBA ?

Le programme fait 675H. Il y a une vingtaine de cours dans toutes les sphères de la gestion : finance, marketing, gestion des opérations, ressources humaines, gestion du changement, entrepreneuriat, etc. Les cours sont tous en français.


Que pensez-vous de nos entrepreneurs ?

Le programme se termine par deux semaines au Québec. Il y en a souvent qui pensent profiter pour faire du tourisme mais en réalité il y a 90H de cours à faire…et ils le font avec le sourire. C’est là qu’on voit que les Martiniquais sont des bosseurs ! Il y a une vraie fibre entrepreneuriale ici.


En savoir plus sur ce programme

Consulter le catalogue de formations de la CCI Martinique